Installations
INSTALLATION BETONS UNESCO 1995 1995
Commandes et concours : réalisations
PIERRES D’ÉCLIPSE 1999
Commandes et concours : réalisations
1999 MARNE-LA-VALLEE : "Pierres d'éclipse". Groupe scolaire Montévrain : sculpture béton, 72 pièces de béton sculpté : 6 lignes de 7,30 m. de hauteur sur paroi semi cylindrique (6,5 m. de développement) recouverte de cuivre pré-oxydé. Architecte Jacques Dubois. Maître d'ouvrage Épamarne.
SANS TITRE 1988
Commandes et concours : réalisations
1988 GRENOBLE : "Sans titre" : Trois stèles, pour une histoire imaginaire de l'écriture, D.I.T.G. de Grenoble, Concours du Ministère des Finances. Projet conçu en 1987, réalisé et livré en 1988. Architectes: E. Girard et L. Israël, Grenoble, Grand-Place.
SPECTRE CSLT 2014
Commandes et concours : réalisations
Installation de 33 estampages autour d'un poème de Al Mutanabbi
Papier
CSLT Epreuves couleur 2017-...
Papier : aquagravure
Ecriture des confins I Epreuves couleur 2017-...
Papier : aquagravure
Ecriture des confins I Epreuves d'artiste 2017-...
Papier : aquagravure
Empire du signe 11 Epreuves couleur 2017-...
Papier : aquagravure
Empire du signe 11 Epreuves d'artiste 2017-...
Papier : aquagravure
Empire du signe 11 Estampes (Tirages 1/20) 2017-...
Papier : aquagravure
Aventures cruelles 1983
Papier : Collages
ENS Chine 2002
Papier : Estampages
GRANDS CALENDRIERS 2002-2004
Papier : Estampages
MONOGRAMMES 2005-...
Papier : Estampages
TALISMANS 2000-...
Papier : Monotypes
Comment une série peut en engendrer une autre

Le projet de cette série « Talismans » est né de la rencontre d’abord fortuite entre deux matières industrielles - le papier kraft et le béton - dans le cadre d’un chantier de sculpture. En 1999, j’ai créé pour la commande publique, à Marne-la-Vallée, près de Paris, une œuvre de 7 x 6 mètres, constituée d’une soixantaine de pièces de béton sculpté qui recouvraient un mur curviligne : « Pierres d’éclipse ». C’est au cours de la fabrication de ces pièces que sont apparus les monotypes.

Pour protéger les moules de plexiglas... [Lire la suite]


A lire à propos de cette série :
Du béton au papier (par PM Debiasi)
Le 11 août 1999, jour de l’éclipse totale du soleil, une œuvre constituée d’une soixantaine de dalles de béton sculpté a été installée défnitivement sur la paroi convexe d’un bâtiment construit par l’architecte Jacques Dubois, à Marne-la-Vallée. Cette sculpture, Pierres d’éclipse, avait été réalisée au titre de la commande publique, pour la mairie de Montévrain, et sous la direction d’Épamarne, mandataire du maître d’ouvrage...
Peinture
COMICS 1976-1981
Peinture Figures
FEMMES 1979-1992
Peinture Figures
INTERFÉROMÈTRE 1992-1994
Peinture Figures
Liée primitivement à une commande du ministère de la recherche, cette série, consacrée à l’évocation des grands radio télescopes mis en place depuis les années 1980, et notamment à l’interféromètre européen du plateau de Bures, cherche à matérialiser la question que pose ces nouveaux outils d’investigation : qu’est-ce qu’un dispositif qui permet de voir les confins de l’univers? qu’est-ce qu’ouvrir notre perception du cosmos à la perception de ses limites? Que veut dire l’infiniment loin dans l’espace s’il coïncide avec l’infiniment loin dans le temps, au plus près de cette limite du big... [Lire la suite]
OVIDE L'art d'aimer 1994-1997
Peinture Figures
L'Art d'aimer d'Ovide est un des plus beaux textes érotiques de l'Antiquité païenne. Antérieur aux tabous de l'âge chrétien, il nous parle d'une culture du plaisir en des termes très différents des culpabilités héritées du monothéisme.
SPHÈRES 1982-1983
Peinture Figures
Cette série, liée originairement à une réflexion sur les phosphènes et les images rémanentes, a pris naissance et s’est développée à Paris et à New-York lors de plusieurs longs séjours au cours desquels le peintre, pendant trois ans, a travaillé presque exclusivement sur l’image de la sphère dans les espaces vides de la matière ou du cosmos. Réalisés à la peinture acrylique sur toile tendue non enduite, ces tableaux, de moyenne ou grande dimensions, explorent l’imaginaire de paysages infiniment grands, à l’échelle d’objets stellaires et de conflits entre systèmes, ou au contraire la... [Lire la suite]
EMPREINTES 2000-2005
Peinture Relief
Plaque, pavement, pierre d’estampage

La série intitulée « Empreintes » est née, en 2000, d’un projet d’exposition « Vestiges d’Eden » lié à l’évocation d’un personnage peut-être mythique mais, pour moi, central : la princesse Q. D’origine peule, cette princesse aurait régné, au début du IVe millénaire, sur un immense empire allant du Soudan à l’Iran et de la Syrie à l’Ouzbékistan : une culture métissée, antérieure à Sumer, dont quelques monolithes gravés, retrouvés à la frontière occidentale de l’Irak, semblent indiquer qu’elle avait développé une forme d’écriture... [Lire la suite]

L’EMPIRE DU SIGNE 1989-...
Peinture Relief
MESSAGES - LES AMOURS 1995-...
Peinture Relief
Le désir d’illisible

Les œuvres intitulées « Messages - Les Amours » dérivent de la série L’Empire du signe qui est la série-mère des propositions plastiques où j’interroge l’inscription du signe comme représentation. Qu’est-ce que le signe en tant qu’inscription contient d’énigmatique dans son rapport à la signification, à la langue, à l’écriture ? Qu’est-ce qui, dans la matérialité du signe, nous oblige à considérer sa plasticité ? Klee disait : « L’art ne reproduit pas le visible, il rend visible ». En quoi l’illisible peut-il contribuer à rendre visible ?

La... [Lire la suite]

STRIES 2001-...
Peinture Relief
La logique du souffle

C’est au retour de mon deuxième voyage à Nara (Japon), en 2002, que j’ai commencé à travailler aux premiers éléments d’une vaste série d’œuvres non figuratives intitulées « Stries », au sens propre de «sillons» (stria, striura). Le principe formel de cette série repose sur quatre présupposés : une forme carrée de modeste dimension, une matière minérale à prise rapide, le monochrome, un geste qui laboure la matière en lui imprimant horizontalement un réseau serré de sillons parallèles.

Un support carré de bois (45 x 45 cm), cerclé de plomb et... [Lire la suite]

TABLES D’ÉCRITURES 1992-...
Peinture Relief
VESTIGES 1976-1990
Peinture Relief
CARTES DU TEMPS 1990-...
Peinture Signes
Se représenter la dispersion et les amas locaux dans l’espace, imaginer ce que pourrait être le balisage d’un espace si infiniment grand que sa substance s’infléchirait en structure temporelle : c’est à cette rêverie non euclidienne qu’est consacrée la série «Cartes». Toile de lin ou de coton non enduite, peinture acrylique blanche, beige ou grise, pierre noire, encre de chine : la topographie de chaque «carte» est initialement formée sur le réseau, des plis, marques, froissures et courbures que la toile du drap à gardé des corps qui s’y sont enlacés.
CODEX 1992-...
Peinture Signes
Entre le rouleau archaïque et l'écran contemporain, le support universel des écritures a pris définitivement la forme du «liber quadratus» à partir du IVe siècle de notre ère. La série «Codex» cherche à représenter ce nouveau volume de l'écriture dans sa matérialité : un livre ouvert sur une double page de texte, l'épaisseur des folios de part et d'autre, le ductus du scribe, l'alignement des signes.
DÉSYMBOLISATION 1976-1978
Peinture Signes
DISQUES 1992-...
Peinture Signes
La série «Disques» est consacrée à la représentation, dans l'espace du tableau, d'une forme souvent présente dans d'autres séries : le tondo, surface à la fois totalisante, archaïque et cosmique. Réalisés à l'acrylique sur une toile non enduite chargée de pigments secs, les disques sont conçus comme des mandalas en négatif : un espace de projection et de méditation symbolisé par l'image nocturne d'un astre qui s'efface ou d'une stèle absente.
FLUX 1981-...
Peinture Signes
Les oeuvres de la série «Flux» étudient le rapport entre la fixité induite par l'inscription du signe et la représentation abstraite du mouvement. A mi-chemin du texte plastique qui laisse entrevoir son dispositif linéaire et d'une cartographie qui enregistre des circuits et des parcours entre les amas de signes, ces oeuvres, sur toile non enduite ou sur papier, développent une recherche sur le dynamisme de la flèche.
GRILLES 1976-...
Peinture Signes
La série «Grilles», dont les premiers travaux ont été exposés en Allemagne (Cologne 1977, Aix la Chapelle 1978, Dusseldörf 1979, Franfort 1980) repose sur le présupposé d'une trame orthogonale et de signes gravés au stylet dans la matière fluide d'une fine couche d'enduit répandu à la main sur une toile tendue. L'oeuvre décline en couleurs ou en monochrome une géométrie du texte plastique qui entre en dialogue avec l'esprit des «Carrés magiques» de Paul Klee.
INDECHIFFRABLES 1992
Peinture Signes
Proche des travaux en relief de la série «Empire du signe» et des oeuvres en deux dimensions de la série «Grilles», les «Indéchiffrables» se présentent comme des textes plastiques réalisés sur toile tendue. Ils mettent en scène le principe de cryptage qui vise à faire de l'inscription l'objet d'une relation purement visuelle, où l'oeil se trouve confronté à une opacité définitive du signe, mais aussi à une nouvelle liberté -désormais plastique- de ses effets de signification.
LABYRINTHES ET JEUX DE L’OIE 1977-1979
Peinture Signes
test
PALIMPSESTES 1994
Peinture Signes
La série "Palimpsestes" proposent une réflexion sur l’étagement des campagnes de tracés qui s’accumulent dans l’épaisseur d’un même support : une feuille de plomb sur laquelle plusieurs couches fines d’enduits ont enregistré successivement différentes graphies, dans l’esprit des écritures nerveuses de C.Y. Twombly. Léger brouillage des lignes qui se superposent en effaçant imparfaitement les tracés antérieurs, mémoire des traces anciennes qui persistent sous la forme nouvelle : il est question ici de la quatrième dimension du signe, le temps, qui articule le dialogue entre passé et actuel,... [Lire la suite]
LANTERNES MAGIQUES 2001
Photopeinture
TRIPTYQUE 2000-2003
Photopeinture
VOLUPTAS 1997-2003
Photopeinture
Sculpture
OBJETS BLANCS 1995-...
Sculptures Figures

A lire à propos de cette série :
Objets blancs : Entretien avec Katell Guillou
Katell Guillou : « Vous travaillez en ce moment sur une étrange série de sculptures intégralement blanches, en utilisant des techniques mixtes qui associent des matériaux très divers et assez pauvres : bois, ficelle, fil de cuivre, carton, objets recyclés. D’où vient l’idée de ces «objets blancs » ? »
Pierre-Marc de Biasi : Le projet des « objets blancs » m’est venu, un après-midi d’hiver très froid et très clair, au musée de Zürich, devant les bronzes patinés en blanc de Twombly. Sur place, alors que j’essayais de distinguer les différentes techniques (bois peint, plâtres, bronzes, etc.), j’ai littéralement vu une trentaine d’objets blancs, assez différents de ceux que j’avais devant les yeux, mais qui étaient pour moi la descendance logique de ce blanc mat, grisâtre, un peu souillé, que Twombly était parvenu à édifier en formes somptueuses et dérisoires...
PLANS- RELIEFS 1998-...
Sculptures Figures
POUPÉES 1992-...
Sculptures Figures
PRINCESSE Q 2001-...
Sculptures Figures
TÊTES DE SOUFFRANCE 1995-...
Sculptures Figures
L’ascendant du titre

C’était une après-midi de juillet, dans mon atelier, à Paris. L’atmosphère était tropicale. J’attendais Tella, une jeune comédienne du Cameroun, pour une séance de photos que j’avais programmée, comme une pause, après une longue journée de travail sur une commande publique pour Marne-la-Vallée, « Pierres d’éclipse ». Je venais juste de terminer la mise en forme de trois plaques de bas-relief et j’avais coulé du béton spécial polyphosphate dans trois nouveaux moules, pour la suite du travail. Une fois la coulée terminée, il me restait un petit fond de... [Lire la suite]

TÊTES PLATES 2004-...
Sculptures Figures
DALLETTES 1990-...
Sculptures Signes
PIERRES D’ÉCLIPSE 2 1999-2004
Sculptures Signes

A lire à propos de cette série :
Du béton au papier (par PM Debiasi)
Le 11 août 1999, jour de l’éclipse totale du soleil, une œuvre constituée d’une soixantaine de dalles de béton sculpté a été installée défnitivement sur la paroi convexe d’un bâtiment construit par l’architecte Jacques Dubois, à Marne-la-Vallée. Cette sculpture, Pierres d’éclipse, avait été réalisée au titre de la commande publique, pour la mairie de Montévrain, et sous la direction d’Épamarne, mandataire du maître d’ouvrage...
Vidéo
Flaubert : L'inassouvissable 2002
Vidéo
Film d'artiste, 30 minutes. Réal. P.M. de Biasi et Ph. Puicouyoul., avec la participation d'Estelle Vincent. Première diffusion Beaubourg, Centre Pompidou, 22 janvier 2002.